L’âme d’un livre

La biographie d’un auteur cache plus son texte qu’elle ne l’éclaire. La clé de l’œuvre est dans l’œuvre. Chaque texte dit ce qu’il veut dire (tout et rien que) à condition, bien sûr, de ne pas réduire ce texte à la somme de ses analyses, celles-ci ne valent pas plus que les références ou les confidences. Qui connaît le moins mal un homme ? son médecin, son commissaire de police, son confesseur, ou bien son ami et sans doute son ennemi ? L’âme d’un livre (sans qui le livre n’est rien) ne se trouve ni en son corps ni hors de son corps. Elle est un particulier mouvement qui fait que ce corps ne se défait pas.

Jean Grosjean (1912-2006)

 

La Nouvelle Revue Française N° 90, juin 1960 (Texte reproduit in « Une voix, un regard – Textes retrouvés 1947-2004 » – « Promenade stylistique » NRF Gallimard page 259

 

 

Rien ne fait moins de bruit que les livres subtils, savoureux et profonds de Jean Grosjean et rien ne nous emmène plus loin dans notre vie de lecteur. (Christian Bobin)

Billet sur « Perles d’Orphée » en janvier 2014 :

Jean Grosjean, infiniment

Publié par

Lelius

La musique et la poésie : des voies vers les êtres... Un chemin vers soi !

4 réflexions au sujet de “L’âme d’un livre”

    1. Pour celui qui rejoint la pensée de Philippe Jaccottet selon laquelle « toute poésie est la voix donnée à la mort », il ne peut être, me semble-t-il, et d’une manière générale, de poésie « facile ». Certes, certaines ouvrent plus facilement leurs portes que d’autres. Toutefois, plus les racines d’une poésie puisent profondément dans l’infini des richesses de l’être, plus cette poésie, naturellement, accroit son exigence…
      Mais, juste retour des choses, plus elle donne à qui s’offre pour la recevoir.
      Je pense à Valéry, à Montale et, pour certains points de convergence spirituelle avec Grosjean, à Jean Mambrino.

      J'aime

      1. Oui, l’avantage de cette poésie « exigeante » qu’on peut dire aussi un peu hermétique, c’est qu’elle permet d’innombrables relectures et qu’elle se présente toujours comme une nouvelle découverte.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.