Impossible ? Possible !

Les contes de fées c’est comme ça.  Un matin on se réveille. On dit : « ce n’était qu’un conte de fées ». On sourit de soi. Mais au fond on ne sourit guère. On sait bien que les contes de fées c’est la seule vérité de la vie.

Saint-Exupéry – Lettres à l’inconnue

CENDRILLON
– Ma chère Fée, tu pourrais tout changer. Tu pourrais faire que tout arrive.

FÉE
– Non, mais tu pourrais tout changer. Tu pourrais faire que tout arrive.

« Possible » : mot étendard pour ma nouvelle année.
Et si les fées décident d’intervenir, je promets… d’accepter leur aide !

Pour commencer, je reçois bien volontiers celles qui en « boostent » le démarrage :

Marie Oppert et Nathalie Dessay : enregistrement d’ « Impossible / It’s possible », air célèbre extrait de la comédie musicale « Cinderella », de Rodgers and Hammerstein, qui enchanta les téléspectateurs américains en 1957, avant d’être reprise sur les scènes de théâtre.

GODMOTHER
Impossible
For a plain yellow pumpkin
To become a golden carriage!

Impossible
For a plain country bumpkin
And a prince to join in marriage,

And four white mice
Will never be four white horses
Such fol-de-rol and fiddledy dee dee
Of course is
Impossible!

But the world is full of zanies and fools
Who don’t believe in sensible rules
And won’t believe what sensible people say,

And because these daft and dewy-eyed dopes
Keep building up impossible hopes
Impossible things are happenning every day!

Impossible!

CINDERELLA
Impossible!

GODMOTHER
Impossible!

CINDERELLA
Impossible!

ELLA
Impossible!

CINDERELLA
Impossible!

CINDERELLA & GODMOTHER
Impossible!

CINDERELLA
But if you want now my fairy godmother,
Then anything is possible, right?

GODMOTHER
I suppose so…

CINDERELLA
You could change it all. You could make it all happen.

GODMOTHER
No, but you could change it. You could make it all happen.

CINDERELLA
Never. I couldn’t.

GODMOTHER
You’re right. It’s all so…

Impossible
For a plain yellow pumpkin
To become a golden carriage

Impossible
For a plain country bumpkin
And a prince to join in marriage,

And four white mice
Will never be four white horses –
Such fol-de-rol and fiddledy dee
Of course is
Impossible!

CINDERELLA
But the world is full of zanies and fools
Who don’t believe in sensible rules
And won’t believe what sensible people say,

CINDERELLA & GODMOTHER
And because these daft and dewy-eyed dopes
Keep building up impossible hopes
Impossible things are happ’ning every day!

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

CINDERELLA
It’s possible
For a plain yellow pumpkin
To become a golden carriage!

It’s possible
For a plain country bumpkin
And a prince to join in marriage,

[….]

It’s possible!

Mon rêve de Noël – 2/2 – Il fait si froid dehors !

Nous terminions à peine l’une des dernières mini bouteilles du non moins mini réfrigérateur quand, sans se départir de son charmant sourire qui m’aurait fait me damner, Nicki m’annonça qu’elle devait rentrer.

Aux fallacieux arguments qu’elle invoquait – la colère de son père, l’inquiétude de sa sa mère, les soupçons de sa sœur, les cancans des voisins… – je ne trouvais, pour la retenir, qu’un seul argument, bien banal : « Chérie, il fait froid dehors ! »
Et, alors qu’à mon grand désespoir j’étais prêt à abdiquer, je décidais, stratégie ultime, de dire, à mon tour, que je devais partir…

Elle n’a pas voulu que j’attrape froid.

Et comme je m’apprêtais à lui servir un verre de Limoncello, pour mieux encore continuer ce doux tête-à-tête qu’aucun de nous deux, au vrai, ne souhaitait interrompre, je reçus violemment en plein visage le bouchon d’une bouteille de champagne ouverte avec trop d’enthousiasme par un maladroit Père Noël qui s’agitait au milieu d’une publicité télévisée.

Quel réveil !…  Quel rêve !