Vade retro 2020 !

Ludwig van Beethoven 1770-1827

Quel plus formidable ensorceleur pour exorciser 2020 et balayer enfin les derniers soubresauts maléfiques de l’an mauvais dans un impétueux tourbillon de musique, que le grand sorcier lui-même, né il y a 250 ans et quelques jours : Ludwig van Beethoven ?

Le frisson des quatuors de Beethoven vient en partie de la combinaison d’une difficulté virtuose et d’une intensité émotionnelle. Prescience de magicien, le Maître n’aurait-il pas écrit à dessein le dernier mouvement, « Allegro molto », de son Quatuor à cordes n°9 en Ut majeur, Op.59 ?

Pour le plaisir d’y croire :

– L’écoute du sémillant Quatuor ÉBÈNE :

– L’analyse de Laurent Mazliak, chercheur-musicien du Laboratoire de Probabilités, Statistique et Modélisation (hé oui !), rencontré au hasard d’une balade sur la toile :

C’est à l’alto que revient alors l’honneur de lancer le tourbillon qui vient. Ce thème impétueux,reprenant deux fois son souffle comme pour mieux concentrer ses forces se libère finalement de toutes ses entraves, et fonce droit devant lui, balayant tout sur son passage, repris en fugato par le second violon, puis le violoncelle et enfin le premier violon qui l’amène à un paroxysme où il va rester et culminer pendant quelques mesures avant de redescendre, de remonter en suivant un prodigieux échange des quatre instruments montant un thème sur une seule corde. Réexposition, il redescend encore, et il remonte pour ce qui semble être la dernière fois sur un bruissement sémillant du premier violon, alors que le second énonce un magnifique contre-chant. Le tout s’effondre dans un point d’orgue. Et ce n’est pas fini ! Relançant la machine toujours plus haut,toujours plus vite, transformant quatre musiciens en huit ou douze, le joyeux fracas est porté au sommet de son incandescence sur de bouillonnants arpèges d’ut majeur à l’unisson.

Vade retro 2020 !… Mais de belle manière !

Publié par

Lelius

La musique et la poésie : des voies vers les êtres... Un chemin vers soi !

14 réflexions au sujet de “Vade retro 2020 !”

  1. Une fin d’année tourbillonnante avec Beethoven ! souhaitons nous une année sereine ….Merci pour tous ces partages durant cette année . Recevez ma tendre amitié mon cher JL.

    Aimé par 1 personne

  2. Belle Année 2021 à vous cher Lelius et un grand merci pour les merveilles que vous nous faites découvrir. Que cette année soit pleine de sérénité de poésie et de musique, et qu’elle nous donne la joie de suivre vos partages chaque jour !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci d’avoir apprécié mon choix ! Avouons qu’avec Beethoven le risque d’erreur était bien limité…
      Les commémorations, cette année particulière, n’ont pas pu, il est vrai, être à la hauteur de son génie et de son magnifique legs, mais a-t-il réellement besoin de cela ? Avec Bach et Mozart il habite profondément le cœur de tous les amoureux de la musique… et pour l’éternité.
      Il n’empêche en effet que nous avons été privés de beaucoup de beaux concerts.
      Belle année à vous !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.